Mercredi 20 mai 2009 3 20 /05 /Mai /2009 08:13


Titre : Ikigami
Auteur : Motoro Mase
Origine : Japon
Genre : Seinen
1ère Date de publication au Japon : 2005
1ère date de publication en France : 2009
Editeur au Japon : Shogakukan
Editeur en France : Asuka


Résumé : Dans un Japon qui pourrait être contemporain, les enfants sont vaccinés lors de leur entrée à l'école. Mais un vaccin sur mille contient une micro-capsule mortelle. Celle-ci explosera lorsque la personne aura atteint un âge compris entre 18 et 24 ans. C'est la loi de la prospérité nationale. Ainsi chaque individu prend mieux conscience de la valeur de la vie et ainsi cette loi tente de faire baisser la criminalité et donner une meilleur productivité.
Un fonctionnaire est chargé de délivrer l'Ikigami, un préavis de décès, à la personne concernée, 24h avant sa mort.
Il se pose alors des questions vis-à-vis de cette loi au travers de ses rencontres de ces individus dont le destin est malheureusement écrit dès leur plus jeune âge...

Note : Ikigami a été transposé au cinéma en 2008 par Takimoto Tomoyuki. Ikigami est le deuxième manga de Motoro Mase et le premier où il s'est occupé intégralement du scénario et du dessin. Le manga fut un succès immédiat en France où le premier volume fut rapidement en rupture de stock lors de sa sortie.

Critique : Lorsque l'on lit ce manga ce qui nous frappe c'est l'horreur mélé à tant de réalisme. L'horreur tout d'abord avec cette mort choisi au hasard mais sciemment sur ces jeunes enfants. Une mort qui sommeillera jusqu'à leur âge adulte. Mais réaliste car les mécanismes institutionnels et gouvernementaux décrits ici sont d'une efficacité redoutable. Cela fait tout simplement froid dans le dos car on s'aperçoit que ce type de système pourrait facilement voir le jour dans nos sociétés contemporaines. N'a-t-on jamais vu ou entendu des horreurs faites au nom d'un bien être national voire international ? C'est là où l'auteur rend son message vraiment crédible. Ce n'est pas une société futuriste qui nous est décrite. Elle nous est si familière.
Par certains côtés, une référence nous vient à l'esprit : Battle Royal. Là aussi pour le bien être de la société on en arrive à une situation excecrable où la question de vie individuelle s'efface au profit du collectif. L'horreur est réellement présente mais là où Battle Royal se garagisait de scènes glauques où l'hémoglobine coulait à flot (notamment dans le manga), Ikigami laisse ces détails de côté. Pourtant le récit n'en est pas moins effroyable.
Au niveau des graphismes on ne peut que saluer le travail de Motoro Mase qui décrit merveilleusement bien les différentes situations et ce que ressentent les différents protagonistes. On y croit !
Le manga pose une double question. La première est bien entendu savoir ce que l'on ferait si on savait qu'il ne nous restait plus que 24 heures à vivre. Loin d'être simpliste la question ammène des réponses variées et qui montrent que la vie d'un individu ne peut se résumer simplement. Certains craquent, d'autres veulent rendre un maximum de service à leurs proches ou d'autres bien encore veulent profiter de leurs dernières heures. C'est bien simple le mangaka arrive à nous faire ressentir et vivre les derniers moments des condamnés.
La deuxième question est de savoir qu'est ce que nous ferions face à une loi si cruelle et un mécanisme aussi bien huilé. Tenterions nous de nous interposer ? Ou alors serions nous passifs en gobant les raisons qui ont ammené à ce style de décision ? Nous ne sommes pas passifs à la lecture d'Ikigami et voilà un manga aussi passionnant qu'effrayant.
 
Note Kochipan : 9/10
Par Acerdim - Publié dans : Animation/Manga
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Cinéma Chinois

festivalchine

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés