Samedi 6 mars 2010 6 06 /03 /Mars /2010 08:00
dongxi.jpg Titre : Accrocher les coins de la bouche au bord des oreilles
Auteur : Dongxi
Origine : Chine
Date de publication en France : 2007
Editeur Français : Editions de l'Aube
Traduction en Français : Isild Darras

Résumé : Il s'agit de cinq nouvelles prenant place dans la Chine contemporaine. Le point commun de ces nouvelles est de mettre en avant des situations cocasses et paradoxales...

Note : Dongxi est un écrivain, enseignant, journaliste et éditeur originaire du Guangxi en Chine
.

Critique : Il est rare qu'à Kochipan nous soyons déçus par des oeuvres littéraires et pourtant ce futle cas avec "Accrocher les coins de la bouche au bord des oreilles". Pourtant l'ensemble, résumé en quatrième de couverture, était annonciateur de réjouissances avec un certain cynisme qui nous rappelerait Mo Yan, des passages surréalistes comme a pu en décrire Yu Hua et pourquoi pas une certaine critique de la société contemporaine à la façon d'un Yan Lianke.
Bref nous avions l'impression d'un cocktail détonnant et les premiers éléments semblaient aller dans ce sens. L'histoire de ce mariage arrangé où le père prends vraiment tout en main nous mettait l'eau en bouche...et puis tout retombe comme un soufflet. On ne va pas s'arrêter à une première impression et nous mettons le cap sur la deuxième nouvelle qui met en scène une journaliste littéraire qui promet monts et merveilles à ses amis qui lui viennent en aide lors d'une soirée bien arrosée. Là le même constat s'impose. Tout commence bien et on frétille à l'idée de la chute finale mais rien. Personnages insignifiants pour des situations à priori burlesques mais décousues et finalement très monotones. L'ennui guette et c'est bien dommage car il y avait de bons éléments pour réussir à faire de ces nouvelles
des petits bijoux littéraires mais même le style ne rattrape pas l'ensemble (sans doute le texte retrouve-t-il des couleursdans sa langue d'origine). Par ailleurs les touches de vulgarité mises ici et là auraient pu faire leurs effets si leurs utilisations n'étaient pas gratuites.  Il ne suffit pas d'avoir une bonne idée encore faut-il pouvoir la développer. Il ne manquait sans doute pas grand chose mais malheureusement le résultat est là, c'est-à-dire qu'il n'en reste pas un souvenir impérissable.C'est donc une grande déception qui nous habite après la lecture de ces nouvelles.
Par Acerdim - Publié dans : Littérature/Lecture - Communauté : L'univers de l'asie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés