Samedi 30 octobre 2010 6 30 /10 /Oct /2010 08:00
aika yoshioka Photo Il y a un an Aika Yoshioka se faisait connaître du grand public avec son premier album "Harari". De cet album seront tirés des chansons pour des jeux vidéos ou bien des séries animées comme Hakuouki. Depuis elle n'a cessé d'enchanter son public avec des titres Jpop percutants. Son actualité musicale est dense puisqu'elle a sorti son deuxième album "Yumehanaguruma" cet été et que cet automne sont dans les bacs ses singles "Kaze Haruka" et "Maikaze". L'occasion pour Kochipan d'en savoir plus sur cette talentueuse artiste.

 

Comment avez vous démarré dans le monde musical et qu'est ce qui vous y a attiré ?

Je fus invitée par un ami et j'ai participé à un événement à l'école musicale. Je pense que c'était
une chance pour moi cette première expérience musicale.  Mon point faible est de traiter avec les autres et je ne suis pas bonne pour rester en position devant d'autres personnes. Mais j'ai eu  un grand plaisir à pouvoir jouer dans cette école musicale avec mes amis et j'en suis venue à penser que la musique était quelque chose de grandiose pour moi.


Y-a-t-il des artistes qui ont eu une influence particulière sur vous ?

Onitsuka Chihiro. Ses chansons sont comme l'esprit profond d'une femme. Beaucoup de gens ont l'impression que la poésie est toujours sérieuse et compliquée toutefois sa musique est tout simplement "Naturelle".

Comment décririez vous votre univers musical ?

J'essaye d'exprimer les sentiments de chacun avec des mots. Le monde d'aujourd'hui est connecté, je veux donc essayer essayer de raconter au monde de jolis mots japonais mais aussi des animations de mon pays.

A travers votre musique que souhaitez vous apporter au public ?

J'espère que je peux créer des chansons qui ammènent de la joie et du bonheur à tout le monde.

Certaines de vos chansons ont été utilisées pour des dessins animés ou des jeux vidéos. Il y'a notamment celles composées pour la série "Hakuouki". Comment en êtes vous venue à travailler pour cette oeuvre ?

En fait je ne connaissais pas grand chose sur les Shisengumi (NDR policiers issus des samourais au service du Shogunat durant le 19ème siècle) avant de travailler sur Hakuouki. Hakuoki m'a beaucoup appris sur l'histoire des Shisengumi. En plus j'en suis venue à étudier donc l'histoire.
Le titre Hakuouki raconte la frontière qui existe entre la vie et la mort. Nous vivons tous sur cette limite. Je veux raconter ces thèmes à travers mes chansons.

Comment réussissez vous à combiner votre propre univers et sensibilité à ces séries ?

J'aime mon pays le Japon. Les Japonais également. Pour faire cette combinaison avec Hakuouki j'essaye de connaître cette vision du monde. J'évalue ainsi les vieux mots japonais. C'est un point important sur cette synchronisation entre Hakuouki et moi-même/

Quel est le processus de création d'une chanson et d'où puisez vous votre inspiration ?

J'aime beaucoup les mangas et les dessins animés. Je tire mon inspiration des animes. Parfois je vais voir un film et je fais une représentation sur scène. L'inspiration provient de toutes les formes d'art.

Vous semblez être proche de votre public et des fans plus particulièrement avec votre blog où vous communiquez beaucoup. De quelle manière est ce important pour vous et votre carrière ?

Je veux sincèrement faire attention à chacun. Les fans sont comme des trésors. Je veux de plus en plus communiquer et rester connectée avec les fans grâce à mon blog.


Vous avez fait une représentation au mois d'août à Osaka pour une émission sur Kid Station. Quel souvenir en gardez vous et avez vous pu noter une différence d'ambiance par rapport à votre ville Kakegawa ?

C'était ma première fois au festival de musique à Osaka. J'ai été vraiment très tendue. Mais les gens à Osaka sont vraiment gentils et gais.
J'ai vraiment passé un très bon moment et j'ai été très contente.
Selon moi, les gens de Kakegawa sont comme une famille.

Vous avez sorti cet été votre deuxième album "Yumehanaguruma". Comment avez vous travaillé sur celui-ci et quel fut le chemin parcouru depuis votre premier album "Harari" ?

Mon deuxième album "Yumehanaguruma" a changé ma façon de chanter par rapport au premier album "Harari". Il a également changé la configuration de la musique. Et puis chaque chanson possède de l'énergie et de la passion, c'est vraiment très bien de pouvoir les jouer. "Yumehanaguruma" est complètement différent de "Harari".

Quels sont vos projets et avez vous un message pour le public français ?

La deuxième saison d'Hakuouki a démarré et j'ai sorti un nouveau single "Maikaze" qui est le thème de cette série. Et puis l'année prochaine je ferai une tournée au Japon.
Pour les personnes en France, je voudrai dire que je suis contente de cette interview et j'espère que vous pourez profiter de ma musique paisible et plaisante.
Faites moi visiter la France et j'espère être capable de faire un très beau live dans votre pays.

 

© Photo : Rock'n'Banana

© Interview réalisée par E-mail - Kochipan (octobre 2010)


Un grand merci à Aika Yoshioka d'avoir accepté de répondre à nos questions
Merci également à Mas Sawada de Rock'N'Banana pour son accueil et sa précieuse collaboration

 

Site officiel de Aika Yoshioka

 

Albums et singles disponibles sur Cdjapan

Par Kochipan - Publié dans : Interviews - Communauté : L'univers de l'asie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Cinéma Chinois

festivalchine

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés