Mardi 5 avril 2011 2 05 /04 /Avr /2011 08:00
Chun Depuis 2007 HongFei cultures s'attache à faire découvrir la culture chinoise aux "enfants et à tous ceux qui ont été enfant" à travers des textes directement issus de la Chine et des illustrations réalisées par des artistes vivant la plupart du temps en France. Une belle collaboration d'autant plus qu'elle se fait sous le signe du voyage et de la découverte d'autres horizons. Chun-Liang YEH est l'un des deux responsables de ce projet littéraire. A la fois éditeur et auteur, c'est un véritable passionné qui a fait l'honneur de répondre aux questions de Kochipan.

 

Pouvez vous présenter et comment vos pas vous ont-ils guidés de Taïwan vers la France ?

Arrivé en France pour mes études en 1992, je suis éditeur de livres jeunesse depuis bientôt quatre ans, et auteur depuis trois ans.

Je suis né et ai grandi à Taïwan, une île à l’est du continent chinois. J’ai passé mon enfance à Kaohsiung, une grande ville portuaire dans le sud du pays. Le paysage maritime a très tôt réveillé en moi l’envie de partir en voyage dans des pays lointains. Dès que j’ai appris à lire et à écrire, j’ai compris intuitivement que c’est avec les mots que je pourrais voyager vraiment loin, plus loin que le bout du monde, dans le cœur des gens.

A l’université de Taïwan, j’ai été formé aux littératures européennes, celle anglaise en particulier. Cette formation m’a amené à apprendre le français et à envisager ultérieurement un séjour en France. Les jeunes Taïwanais étaient nombreux à partir pour prolonger leurs études et acquérir une expérience dans un pays étranger, la destination préférée étant les Etats-Unis. J’avais alors envie de découvrir la France et l’Europe, moins bien connues à Taïwan à l’époque.

Comment vous est venue l'idée de mettre en place une maison d'édition de livres jeunesse prenant pour base la culture chinoise ?

Après plusieurs années de travail dans un cabinet d’architecte à Paris, j’ai eu une occasion de collaborer avec une société de consultants et de réaliser de beaux livres sur l’architecture pour un éditeur basé en Chine. Cette expérience m’a permis d’imaginer une nouvelle façon de travailler qui mobiliserait mieux ma culture d’origine.

Avec mon meilleur ami Loïc Jacob, nous avons entrepris de construire un projet culturel autour du livre et de la culture chinoise. Des visites dans des salons du livre en Europe et en Chine nous ont convaincus de la pertinence d’une nouvelle proposition éditoriale pour les jeunes lecteurs en France. Nous invitons le public français à une expérience sensible de la Chine sans que les clichés soient un passage obligé. Mais plus généralement nous souhaitons accompagner le jeune public, par nos publications, dans la découverte de l’Autre comme une source de beauté et un chemin vers plus de liberté.

Quelle est la ligne éditoriale des éditions HongFei ?

Nous publions, depuis 2007, des textes d’auteurs chinois accompagnés d’illustrations originales créées en France. La majorité de nos titres sont ainsi le fruit d’une rencontre singulière entre les cultures chinoise et française. En effet, des textes littéraires chinois sont encore peu connus en France. Ils peuvent néanmoins participer à la diversité de la lecture jeunesse en France, à condition d’un accompagnement sensible de la part de l’éditeur. Aussi faisons-nous appel aux illustrateurs en France pour devenir les « guides » des jeunes lecteurs dans leur exploration de l’univers chinois.

Cette proposition s’inscrit dans une perspective plus large qui consiste à encourage toute création d’ouvrages sur le thème du voyage et de la relation à l’autre. Loin de toute démarche identitaire ou patrimoniale, HongFei Cultures valorise l’intérêt pour l’inconnu et favorise son exploration au travers des titres hors collection depuis 2009. Car, au-delà de l’expérience de la Chine, c’est celle sensible de l’Autre que nous souhaitons proposer et partager.

Pipopierrot

Quelles sont les différentes collections présentes au sein des éditions HongFei ?

Actuellement, notre catalogue compte cinq collections : Cœur vaillants (contes inspirés d’histoires chinoises très anciennes, pour les 3-6 ans) ; Belle Île Formosa (textes d’auteurs contemporains taïwanais, pour les 6-9 ans) ; En quatre mots (fables de Chine invitant à la découverte d’expressions chinoises très populaires, dès 6/7 ans) ; Caractères chinois (textes classiques chinois mettant en scène des caractères ardents animés par la passion, 8-12 ans) ; Prodiges (beaux livres sur un thème culturel chinois traité à travers une histoire merveilleuse, 8-12 ans).
Par ailleurs, nous publions en hors collection des ouvrages sans référence directe avec la Chine mais dont la thématique rejoint une de celles chères aux éditions HongFei Cultures : le voyage, l’intérêt pour l’inconnu et la relation à l’Autre.

La culture chinoise apparaît bien souvent comme mystérieuse voire inaccessible pour une majorité du grand public français. Comment HongFei peut-il participer à une meilleure connaissance de cette culture ?

Nous développons nos activités d’éditeur jeunesse à partir de quelques constats de base. Il existe en France des publications de très belle qualité pour un lectorat déjà connaisseur et amateur de la culture chinoise, mais pour le public peu familier avec les « codes » de cette culture, ces publications peuvent paraître ésotériques.

En ce qui concerne la lecture jeunesse, les Français sont peu préparés à rencontrer la Chine autrement qu’à travers les contes dits « traditionnels ». Dans ce contexte, la Chine est regardée comme un objet intrinsèquement différent de notre monde, donc exotique. D’ailleurs, dans l’esprit de beaucoup, les enfants n’ont pas besoin de « plus » dans leur premier rapport avec une culture lointaine.

Nous ne cherchons pas à « donner plus » aux enfants. Nous voulons « partager autrement ». Nous invitons les enfants à côtoyer les Chinois – et tous les êtres sur terre d’ailleurs – comme des sujets dotés d’émotion, d’aspiration et d’affection, et non de simples objets d’observation. D’où notre proposition de lecture de textes d’auteurs chinois : ceux-ci ne parlent pas forcément de la Chine, mais à travers leurs mots issus de la tradition littéraire chinoise, ils font voir le monde sous une lumière insoupçonnée pour un lecteur francophone.

Au-delà d’une connaissance de la culture chinoise, c’est une « expérience » de cette culture vivante à laquelle nous convions volontiers les lecteurs en France.

les deux paysages
Au delà du jeune public comment expliquez-vous l'attrait et l'intérêt que peuvent avoir les adultes pour vos différentes publications ?

Les livres pour la jeunesse ne sont pas lus uniquement par les enfants. Ils passent souvent entre les mains des adultes (parents, prescripteurs) avant d’arriver dans celles les enfants.

Les adultes dans les salons et en librairies sont nombreux à s’embarquer (sans être préparés et c’est souvent très bien ainsi) pour un voyage imaginaire en Chine en feuilletant nos livres. Ils y repèrent quelques « clefs de lecture » et partent aussitôt explorer le continent culturel chinois « comme un grand ». D’ailleurs, le fait que nos ouvrages soient présentés en collection facilite considérablement le repérage de telles clefs que nous avons volontairement et discrètement mises à disposition. On comprend alors l’enthousiasme que les lecteurs adultes ont à partager ce plaisir de découverte avec les plus jeunes.

Depuis quelques années, la Chine s’invite fréquemment dans les médias français. Dans les écoles, on demande régulièrement aux enseignants de travailler avec leurs élèves sur la Chine. Mais comment s’y prendre lorsqu’on s’est jusqu’ici peu intéressé à cette culture ? Avec les livres de HongFei, ça devient possible ! Nos livres se veulent rassurants pour tous : face à une culture lointaine, nous avons tous le droit de redevenir des enfants émerveillés et avides d’apprendre.

Comment réussissez-vous à concilier vos métiers d'éditeur et d'auteur ?

J’ai commencé le métier d’éditeur en 2007, et mes premières publications comme auteur sont parues en 2008. Je ne pense pas avoir ressenti de gêne particulière en exerçant ces deux métiers en parallèle. J’essaie d’être cohérent et ouvert dans chacun des deux métiers.

Comme éditeur, nous devons définir une ligne éditoriale et la défendre en élaborant un programme de publications qui intègre beaucoup de paramètres importants : les sujets abordés, l’expression visuelle mise en avant, le public ciblé, la diffusion, la promotion, la fabrication, les logistiques et la trésorerie… et la liste est encore longue.

C’est à la marge de ces charges permanentes que je pratique l’écriture comme auteur. J’essaie de préserver un espace d’autonomie dans le choix de mes sujets et d’expressions littéraires adéquates pour chaque création, même si je suis moi-même (avec mon associé Loïc JACOB) éditeur de ces ouvrages. Je crois que ma passion et mes exigences de l’écriture sont suffisamment grandes pour que l’auteur en moi soit respecté par l’éditeur, et vice versa.

D'où puisez-vous votre inspiration pour les différentes histoires que vous composez et comment collaborez vous avec les illustrateurs ?

Je devrai répondre à la première moitié de cette question comme auteur, et à la deuxième moitié comme éditeur. Voici un bon exemple de la cohabitation des deux fonctions dans mes activités au quotidien.

Les histoires que je compose ont des sources diverses. Certaines sont inspirées de mon expérience personnelle, comme L’Autre Bout du monde ; d’autres sont inspirées de textes chinois dont certains ont plus de mille ans d’existence et qui restent parfaitement actuels pour les Chinois d’aujourd’hui. Dans ce deuxième cas, mon travail consiste à inventer une nouvelle forme d’existence et à donner une « seconde vie » à des histoires anciennes, en phase avec la sensibilité de jeunes lecteurs en France.

Comme auteur, je me concentre sur la création d’un univers (personnages, situations et émotions) avec des mots, sans a priori sur la nature des images à créer par l’illustrateur. Lorsque je travaille auprès de l’illustrateur, que ce soit sur mon texte ou sur celui d’un autre auteur, j’interviens uniquement comme éditeur et directeur artistique, avec les compétences et la responsabilité que cela implique, et plus du tout comme auteur.

Comme éditeur, nous accompagnons les illustrateurs dans leur lecture personnelle et pertinente d’un texte chinois. En effet, ils sont souvent les premiers lecteurs occidentaux d’un texte proposé, loin de leur culture personnelle. Nous créons pour eux un « cahier des charges » avec des indices qui sont autant de balises au sol : elles les guident dans leur envol sans créer d’entraves dans le ciel de leur imagination. Cette liberté de création est indispensable si l’on veut toucher le lecteur, en France comme ailleurs.

Comment se déroule le travail d'adaptation des textes qui sont écrits à l'origine en Chinois ?

Selon la nature du texte, nous proposons soit sa traduction, soit sa réécriture substantielle au public avec lequel nous souhaitons le partager.

La traduction dans la littérature jeunesse est un sujet complexe. Pour les publications de HongFei Cultures, elle passe d’abord par une lecture critique et sensible du texte d’origine. Ce texte, en chinois classique ou contemporain, évoque des scènes dont je suis d’abord spectateur. Dans un deuxième temps, je reproduis ces scènes en langue française d’aujourd’hui. Certains détails implicites qui auraient pu échapper au lecteur peu familier de la culture chinoise sont rendus explicites, mais toujours avec discrétion. Les titres de la collection « Caractères chinois » dont Tigre le Dévoué en donnent un exemple parlant.

Dans le cas d’une réécriture, je prends une plus grande liberté dans ma composition afin de créer une nouvelle cohérence nécessaire pour l’acceptation et la compréhension du texte par le public français. Les textes des collections « En quatre mots » et « Cœur vaillant » sont nés de cette démarche. Elle va bien avec l’esprit chinois qui considère que « l’éternité habite les gens plutôt que les pierres, l’architecte mais non l’architecture. »

Tigredevoué

En vous adressant à un jeune public y-a-t-il des éléments rédactionnels ou illustrés auxquels vous faites particulièrement attention ?

Nous faisons attention, comme sans doute tous les éditeurs jeunesse, à proposer aux jeunes lecteurs à la fois du plaisir et de l’apprentissage dans une expression en texte et en images. En un mot, nous partageons une « expérience sensible » par des histoires bien racontées.

Nous estimons que la « diversité » est une qualité importante lorsqu’il s’agit d’évaluer une offre pour la jeunesse. C’est pourquoi nous ne nous interdisons pas certains sujets et expressions moins présents comme le deuil ou encore la jalousie. Dès lors que nous sommes convaincus de la qualité littéraire et artistique d’un projet, nous le mettons volontiers à la portée de jeunes lecteurs dont la capacité de compréhension surprend souvent les adultes qui les accompagnent.

La Chine possède aujourd'hui plusieurs visages (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan). Quelles sont les particularités culturelles entre ces différentes Chines et comment mettez-vous en avant ces différentes sensibilités ?

Il existe effectivement des « particularités culturelles » des différentes Chines que vous évoquez, et cette diversité contribuera, nous en sommes persuadés, à une nouvelle maturité de la culture chinoise qui n’a jamais cessé de se renouveler durant sa longue histoire.

Nous avons le souci de ne pas présenter la culture chinoise comme immuable ou monolithique, car cela relève du cliché stérile. En même temps, nous ne visons pas à faire passer, à travers nos publications, une vision régionaliste de la culture chinoise pour les jeunes lecteurs en France. Originaire de Taïwan, une île riche en aventuriers et marchands, je suis naturellement sensible aux récits d’exploreurs du grand large, mais je suis tout autant fasciné par les légendes et les couleurs qui nous viennent des steppes du Nord et qui font partie de notre héritage culturel commun.

Notre intention est de susciter l’intérêt et la curiosité de jeunes lecteurs en France pour l’inconnu, en l’occurrence une culture chinoise vivante et variée. Lorsqu’ils seront devenus grands lecteurs, ils pourront être mieux à l’aise dans leur navigation parmi les ouvrages plus pointus pour déceler les particularités régionales liées à l’histoire contemporaine de la Chine qui est passionnante.

faceuatigre
Quels sont vos projets et avez vous un message pour les lecteurs de Kochipan?

Depuis plus de trois ans, nous ne cessons d’explorer les différentes possibilités d’expression et de partage, avec des enfants de 3 à 12 ans, à travers la création de collections. Nous allons faire vivre ces collections avec des nouveaux titres, tout en continuant d’élargir la gamme de sujets et le choix de formats de livre. Outre les contes, légendes et histoires merveilleuses de Chine, les animaux réels ou imaginaires continueront d’être les vedettes de certains titres à paraître. Après tout, il est difficile de trouver meilleurs ambassadeurs lorsqu’il s’agit de partager une culture avec les enfants au-delà des frontières !

Pour les lecteurs de Kochipan, nous vous félicitons de disposer d’une plateforme d’informations d’une si belle qualité, et vous remercions d’avoir parcouru cette longue interview jusqu’ici. Nous vous invitons à faire connaître les publications de HongFei Cultures si vous vous reconnaissez dans notre démarche en faveur de la rencontre par la culture. Apprendre à connaître et à apprécier l’Autre sans passer par les clichés : la voie n’est pas la plus facile mais nous pensons qu’elle sera certainement des plus belles.

 

© Photo : Chun-Liang YEH

© Illustrations : HongFei Cultures

© Interview réalisée par E-mail - Kochipan (avril 2011)


Un grand merci à Chun-Liang YEH pour avoir accepté cette interview, pour son accueil et pour son partage.


Site de HongFei Cultures

 

Bio-Bibliographie de Chun-Liang YEH

 

Blog de HongFei Cultures

 

 

Par Kochipan - Publié dans : Interviews - Communauté : L'univers de l'asie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés