Mercredi 17 mars 2010 3 17 /03 /Mars /2010 19:00
cover_finalSS.jpg Un vent d'air frais a soufflé sur le monde de la MandoPop taiwanaise en décembre dernier. Du bon son rock allié à une pop efficace, voilà l'univers d'Elisa Lin (林依霖). Ayant fait une grande partie de ses études aux Etats-Unis elle y a puisé ses influences musicales. Son retour à Taïwan fut synonyme de créativité et de travail acharné pour faire connaître sa passion pour la musique. Il en résulte un premier album "I'm not" qui a réussi à faire sa place dans le monde de la musique Taïwanaise. Un album qui révèle de nombreuses facettes de cette artiste multitalentueuse puisqu'exerçant son art aussi bien au chant, qu'à la guitare ou à la composition. Elisa Lin nous a fait l'honneur de répondre à nos questions !


Commentave avez vous démarré dans la musique et qu'est ce qui vous a donné envie de vous lancer dans le milieu ?


J'ai commencé par jouer du piano à l'âge de 3 ans, c'est le plus tôt que je puisse me rappeler. Mais mes parents m'ont raconté que je voulais jouer du piano car j'ai vu ma soeur ainée qui était en train d'apprendre de cet instrument. Quand j'ai bougé à Los Angeles et que je sois tombée amoureuse des Guns n'Roses et que je voulais apprendre la guitare électrique, ma mère m'a incité à jouer du violon à la place car « Le violon est l'ancêtre de la guitare. C'est l'ordre que chacun doit apprendre ». Et je la croyais car j'avais seulement 10 ans à cette époque. Ce fut donc le violon et non la guitare qui m'a fait diriger vers l'orchestre de l'école où ensuite j'ai changé pour la basse et puis j'ai commencé à apprendre des instruments à vent comme le cor français, la flute ou le trambonne. Je n'allais pas commencer à apprendre la guitare ou à écrire des chansons avant d'arriver à mi-chemin à l'université.

 

elisaband.jpg


Vous appartenez à deux pays : Les Etats-Unis et Taiwan. Que vous apportent ces endroits pour votre sensibilité artistique mais aussi dans la façon d'appréhender la musique ?


Avant de partir pour les Etats-Unis, j'ai écouté de la MandoPop. Après avoir bougé aux Etats-Unis, j'ai réalisé qu'il y avait tout un autre monde musical en dehors de la musique chinoise (woah !!) et également beaucoup de possibilités pour les étudiants d'apprendre différents genres musicaux et rejoindre différents groupes musicaux. A travers le collège, le lycée et l'université, je fus très impliquée dans des orchestres de Jazz, fanfares, d'ensembles à vents. Ces expériences m'ont vraiment aidé à gagner une profonde compréhension des différents styles musicaux mais aussi pour utiliser des harmonies et des instrumentations pour des idées d'arrangements musicaux. Je crois que le Jazz et l'improvisation m'ont également appris à être plus créative et ne pas être limité par des partitions pré-écrites et cela m'a aidé à extérioriser ma première chanson. Ma décision soudaine de revenir à Taïwan après avoir eu mon diplôme à l'USC fut un pas de géant pour moi et un grand changement dans ma vie. Les expériences de la vie dans chaque pays sont ce qui m'a donné le plus d'inspiration et d'histoires à raconter. Travailler aux aspects de la production dans l'industrie musicale taïwanaise m'a également beaucoup aidé pour mes représentations instrumentales et vocales tout comme avoir des capacités dans les techniques d'enregistrement. Cela a contribué immensément dans l'écriture de mes chansons et dans la création d' »I'm not ».

Vous avez fait des émissions et en particuliers sur internet avec 17FunTV. Pouvez vous nous en dire un peu plus sur cette expérience et quel retour en avez vous reçu ?


Avant d'avoir mon premier album, j'etais en train de travailler dans la production musicale ce qui signifie de longues heures dans mon studio d'enregistrement. J'ai souvent de nouvelles chansons mais pas nécessairement le temps de faire des représentations et jouer avec mon groupe j'ai donc décidé d'utiliser 17funtv.com comme une plateforme pour faire une représentation en live via le web et échanger ma musique depuis mon studio. De manière surprenante, après ma première émission web, l'équipe de 17funTV m'a envoyé un E-mail que du à une audience incroyable, ils voudraient que je commence à faire une émission web régulière. Et c'est ce que j'ai fait. C'est grandiose d'être capable de faire ces shows et avoir un contact direct avec le public. Ils pouvaient communiquer avec moi directement à travers un chatroom et donc je pouvais répondre aux questions et même prendre en compte des requêtes :)

 

gig_high_school.JPG
Grâce à vosconcerts lives, beaucoup de personnes ont pu avoir également un premier contact avec  votre musique. Quel est votre meilleur souvenir de concert et y-t-il une ambiance différente entre les publics de Taïwan et des Etats-Unis ?


Je pense que mes meilleurs souvenirs sont simplement quand je suis sur scène en jouant du rock avec mon groupe et que je peux voir à la fois des visages qui me sont familiers et de nouvelles personnes dans le public, chantant les chansons et ayant un bon moment. C'est exaltant de sentir que ma musique ait pu atteindre les gens, cela vaut ainsi le coup d'avoir travaillé dur à l'enregistrement, à la production et aux répétitions. Je pense que la principale différence entre les publics est que le public de Taïwan dans des salles de concerts est plus modéré et souvent assis alors qu'aux Etats-Unis, ils sont souvent debout et bougent plus sur la musique. Mais globalement la foule est la même c'est un à dire un groupe de personnes qui aime la musique et avoir un bon moment :)

Durant votre tournée américaine vous avez pu travailler avec Kaumyar (Batteur qui a notamment joué  pour les Maroon 5). Comment s'est passée la collaboration avec lui et pensez vous renouveler ce type d'expérience ?


J'ai rencontré Kaumyar à Los Angeles à l'Université, il était le batteur du groupe de mes copains de classe. Je voulais les voir jouer et j'aimais vraiment sa façon de jouer et plus tard je lui ai demandé de jouer pour mon premier CD de démo en 2003 qui fut aussi enregistré à Los Angeles. En 2005, il est venu en Asie pour jouer avec moi à Taipei et Hong Kong et il y eut vraiment un grand souffle d'énergie ensemble. J'ai décidé qu'il DEVAIT jouer sur mon premier album ! Donc en 2007 je l'ai invité encore à Taïwan pour enregistrer les batteries pour « I'm not » et quand je suis retourné ensuite à Los Angeles pour faire des représentations, il fut toujours là et prêt à mettre du rock dans ses baguettes pour moi :)


Vous avez donc sorti votre premier album en décembre dernier « I'm not ». Comment avez vous travaillé sur cet album et que représente-il pour vous ?


« I'm not » est le point culminant de mes expériences de la vie depuis que j'ai commencé à écrire des chansons. La plupart de mes inspirations vient des gens autour de moi ou que j'ai pu rencontré durant ma vie, je le note donc en mélodie et en paroles. J'ai aussi produits et fait les arrangements de toutes les chansons tout comme j'ai joué de la plupart des instruments. Je sens donc que cet album est vraiment une réelle représentation de mes histoires à travers mon propre style musical.

Comment fut accueilli « I'm not » par le public et pensez vous le sortir en dehors de Taïwan ?


« I'm not » est un album produit et sorti de manière indépendante avec un budget limité. Nous étions donc contents de voir le public être si réceptif avec cet album. Je leur en suis reconnaissant et nous sommes en train de voir pour une sortie à l'étranger : Singapour, Malaisie, Hong Kong et la Chine continentale. Je voudrais également sortir une version anglophone de l'album également et j'espère qu'un jour je pourrais également le faire en France et en Europe ! Si vous avez des contacts qui pourraient nous aider, nous serions très contents ;)


Vous composez, vous jouez de nombreux instruments, vous chantez...comment arrivez-vous à coordonner ces différentes facettes de votre musique ?


En fait j'ESSAYE de tout coordonner...haha :) Je pense que la chose la plus importante c'est d'être capable d'être une musicienne sincère. Sans sincérité tu ne peux émouvoir les gens avec ton art. J'étais chanceuse d'avoir eu différentes expériences musicales à travers ma vie, j'essaye donc d'écrire des chansons honnêtes, pratiquer ce que je veux pratique et faire de mon mieux !

Votre univers musical semble être composé dans le même temps de chansons douces et intimistes mais égalements de sonorités plus rock avec une bonne dose d'énergie. Comment travaillez vous la composition de vos chansons et comment décririez vous votre univers musical ?

Je pense que la musique, comme les émotions humaines, peut être très extrême.L'inspiration prends part dans tous les spectres émotionnels, cela peut être de l'amour, de la colère et cela peut être également de l'espoir, de la joie ou de la douleur. Quand j'écris, j'essaye de trouver le meilleur style musical pour vraiment représenter les émotions qui ont inspirées la chanson donc les auditeurs peuvent comprendre comment je me sentais au moment où j'écrivais la chanson. Dans un sens, je voudrai décrire mon monde musical comme étant « transparent », où mes auditeurs peuvent avoir un petit aperçu de ma vie juste en écoutant ma musique.

 

MV_LA.jpg

Vous avez fait un certain nombre de clips vidéos pour votre album et parmi eux on a pu remarquer « What I want » où vous prenez des gens dans la rue pour aller manifester. Comment avez vous tourné cette vidéo et commen tvous est venue l'idée ?


« What I want » est pour encourager les gens à ne pas avoir peur de parler et tâcher d'être ce qu'ils veulent être. Car la chanson en elle-même est très entrainante et continent un message positif. Nous avons décidé de tourner cette vidéo à Shi Da Night Market (A côté du campus universitaire Shi Da à Taipei) où il y a toujours beaucoup de gens en train de faire du shopping et qui se promènent. Nous voulions aussi que cette vidéo soit unique et organique, nous nous sommes donc posés et tout simplement nous avons décidé d'utiliser seulement deux petites caméras HD pour tout tourner. Ce fut rapide, vivant et marrant :)

Quels sont vos prochains projets et que peut-on vous souhaiter pour les prochaines étapes de votre carrière ?


En ce moment je suis en train de continuer à faire la promotion « I'm Not » mais je suis déjà en train de dessiner dans ma tête ce que sera le prochain album ! Je veux continuer à grandir en tant que musicienne et également en tant que compositrice, à collaborer avec d'autres artistes et composer plus de musiques de film. J'espère voyager dans de nouveaux endroits et dans d'autres pays pour échanger ma musique avec beaucoup de gens et trouver une nouvelle inspiration. Nous sommes en train d'expérimenter en ce moment d'autres opportunités et nous verrons où cela nous mène. Souhaitez moi bonne chance :D

 

© Photos : Elisa Lin

© Interview réalisée par E-mail - Kochipan (Mars 2010)


Un grand merci à Elisa Lin pour avoir pris le temps de répondre à nos questions et pour sa gentillesse

Un grand merci également à Crystal Chang pour son aide précieuse et pour son accueil chaleureux

 

Site officiel d'Elisa Lin

Myspace d'Elisa Lin

 

Album "I'm not" disponible sur www.yesasia.com


Par Kochipan - Publié dans : Interviews - Communauté : L'univers de l'asie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés