Samedi 4 juin 2011 6 04 /06 /Juin /2011 08:00
document-9 0661 Un nom allemand pour un groupe totalement coréen et franchement rock, voilà le programme du jour avec Guckkasten ! Ce quator démontre que la scène indépendante du pays du matin calme est bien vivante et qu'il faut compter avec elle en Asie ! Cette formation dégage une vibrante énergie qui ne laissera pas insensible le public européen ! Alors qu'ils préparent un concert pour le mois de juillet, ils ont bien voulu répondre aux questions de Kochipan...

 

Pourriez vous vous présenter aux lecteurs de Kochipan et comment s'est formé le groupe ?

Nous sommes le groupe le plus furieux  de Corée.
Jeong-gil Lee, le batteur et Hyun-woo Ha, le chanteur se sont rencontrés dans la rue par hasard. Puis on a rencontré Kyu-ho Jeon, le guitariste sur Internet. Et finalement on a connu Ki-bum Kim, le guitariste de base dans un institut de musique.Nous avons commencé notre carriere en 2001 avec un nom différent. On a changé notre nom de groupe pour Guckkasten en 2007.

Comment s'est porté votre choix sur le nom Guckkasten et en quoi reflète-t-il l'esprit du groupe ?

“Guckkasten” veut dire “kaléidoscope” en allemand archaique. On a voulu exprimer notre musique en représentant la fascination du kaléidoscope qui créé des images psychédéliques d'une manière analogue.

document-9 0512

A l'écoute des morceaux du groupe on a l'impression de percevoir des influences venant aussi bien du monde rock que pop. Finalement comment définiriez vous les style et l'esprit de Gucckasten ?

On a été influencé par diverses musiques.Notre musique est comme un kaléidoscope.Nous faisons des musiques en créant des illusions. Nous chantons le moment le plus acharné comme un maquereau sautant sur une planche a découper.

Une des chansons qui vous a particulièrement fait connaître auprès du grand public fut "Mirror". Comment s'est déroulée la composition de celle-ci et qu'avez vous souhaitez exprimé ?


Hyun-woo Ha: Un jour, je regardais la télé et une chanson de ‘trot’ (genre de musique coréenne dans les années 90) était en train d’etre jouée. J’ai simplement essayé de la jouer de la même façon et j’ai eu un rythme attirant. Et c’est comme ca que j’ai composé la chanson “Mirror”. Cette chanson parle de quelqu’un qui se regarde dans miroire et c'est apparence desagrégée et troublée qui se manifeste.



Quel souvenir gardez vous de votre participation à l'émission d'EBS qui a vous a désigné "Rookie of the year" en 2008 ?

L’ émission d’EBS est une émission de musique indispensable en Corée. C’est comme une oasis dans le désert. Elle permet à des musiciens coréens de jouer leur musique passionément. Pour nous aussi, c’ était comme si on rencontrait une oasis dans le désert.

Bien que le groupe soit coréen le public notamment européen peut ressentir une grande proximité musicale. Y-a-t-il des artistes occidentaux qui vous aient influencés dans le chemin tracé par le groupe ?

Radiohead, R.A.T.M

Vous avez eu l'occasion de collaborer avec d'autres artistes notamment avec le groupe f(x) sur une reprise de "Don't Speack". Comment s'est porté le choix sur cette chanson et comment avez vous été ammené à travailler avec ce groupe féminin ?

Hyun-woo Ha: Personellement, j’avais de grands espoirs pour faire des collaborations sur scène. Donc j’ai bien voulu participer à cette occasion. Mais il y avait plusieurs problemes lors de la préparation et le temps donné pour la préparation était trop court. Il fallait qu’on chante une des chansons de f(x). Mais ça demandait trop de changements dans les paroles et c’est vrai que les chansons d’ f(x) n’allaient pas tres bien avec l’image de notre groupe. On a failli renoncer cette collaboration mais quelqu'un d’ f(x) nous a proposé la collaboration sur “Don’t Speak”. Dans l’urgence, on a arrangé cette chanson pour l’ émission et c’est ainsi qu’on a eu l’occasion de collaborer avec le groupe f(x).

La Kpop connaît un véritable succès que ce soit en Corée ou en dehors des frontières. Quel est votre regard sur ce phénomène et en quoi cela peut-il aider d'autres formes musicales coréennes ?

Nous ne sommes pas sur de la continuité de la “vague coréenne”. Meme si ce serait une mode culturelle instantanée, il est certain qu’il y aurait de bonnes influences dans le futur.

document-9 0549

Un an après votre premier opus vous avez sorti "Tagtraume" en décembre 2010. Quel a été votre parcours musical entre ces deux albums ?

Si le premier opus représente l’adolescence d’un garcon, “Tagtraume” est un album plus mature, qui exprime nos pensés d'une maniere plus objective.

Comment s'est déroulé votre travail sur "Tagtraume" et s'agit-il d'une évolution pour le groupe ?

Au début, on préparait un single album.Mais pendant la préparation, on a eu plus d’ambitions sur notre nouvel album.
On a arrangé les chansons originales en version acoustique et électronique et on a encore ajouté une chanson instrumentale. Et oui, on pense bien que cet album est une évolution pour notre groupe.

Quels sont vos projets et avez vous un message au public français ?

En ce moment, on est en train de préparer notre concert qui aura lieu le 9 juillet et aussi notre deuxieme album.
Chers Francais ! Tappez “GUCKKASTEN” sur Internet !!!

© Photos et Vidéos : Guckkasten/Ruby Salon Record
© Interview réalisée par E-mai - Kochipan (juin 2011)


Un grand merci au groupe Guckkasten d'avoir accepté de répondre aux questions de Kochipan

Merci également à Soojean Chang pour son aide précieuse notamment dans la traduction et pour son accueil

Site officiel de Guckkasten


Albums disponibles sur Yesasia

Par Kochipan - Publié dans : Interviews - Communauté : L'univers de l'asie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés