Vendredi 22 juin 2012 5 22 /06 /Juin /2012 08:00
julietpang.jpg Singapour est certes un petit territoire asiatique mais sa richesse culturelle n'a rien a envié à ses grands voisins. C'est toujours un plaisir non dissimulé pour Kochipan de s'évader vers la cité-Etat. Aujourd'hui c'est avec Juliet Pang que nous avons rendez-vous. Influencée par le Jazz elle n'occulte pourtant pas les autres formes musicales telles que la pop bien au contraire. A la tête de nombreux projets, elle fait partager au public sa sensibilité qui se définit par une ouverture et curiosité permanentes. Pour les lecteurs de Kochipan, elle se dévoile à travers cette interview...

 

Pour les lecteurs de Kochipan qui feraient votre connaissance aujourd'hui pourriez-vous vous présenter ?

Je ne sais pas trop comment le faire. Simple mes histoires vraies sont peintes avec mes humbles couleurs et les compétences que j'ai pu gagner et collecter à travers le temps. Je crois que vous pouvez me connaître en tant que poète de chansons. J'aime la poésie depuis mon enfance et maintenant je peux chanter avec.

Quels furent vos premiers pas dans le monde musical ?

Je crois que la musique est venue dans notre monde à la seconde où nous avons pris conscience de ce monde. Je ne me souviens pas des premiers contacts mais je me rappelle de beaucoup de joie, de merveilleuses mélodies et de belles textures.

Vous avez sorti il y a un peu plus d'un an votre premier album « Perfect journey ». Quel fut le parcours à l'élaboration de cet opus et en quoi est il représentatif de votre personnalité artistique ?

Je suis quelqu'un qui n'a jamais planifié son voyage. Je crois que les opportunités se posent d'elles-mêmes et tout dépend de la petite voix qui se trouve en nous de les prendre ou pas. Le premier morceau m'est venu comme un encouragement d'un ami au Etats-Unis. J'ai joué un accompagnement à la guitare au cours d'une nuit orageuse. Et une chanson pris ainsi forme. La chanson suivante est venue à la suite d'un triste noël en 2008 et s'appelle « Every Christmas Carol ». Tout simplement du fait que les histoires sont toutes vraies et qu'elles sont comme des médiatrices pour l'écriture, pour moi-même pour me rappeler, pour d'autres personnes afin qu'ils puissent trouver la force en s'identifiant dans des histoires similaires et leurs sentiments. Je n'avais pas planifié un album. C'est venu en août 2010 lorsque j'ai eu assez de chansons et qu'elles ont été écrites afin de démarrer un nouveau chapitre dans mon existence.

 

A travers cet album on peut ressentir différentes influences musicales (Jazz, Pop, Classique...). Avec quels éléments vous sentez-vous la plus proche et finalement quel serait votre style musical ?

Le Jazz. J'aime le Jazz et l'improvisation pour leurs moments de pureté et pour leurs profondes couches d'interprétation. Le Jazz offre des aventures inimaginables et non planifiées.

 

 

En dehors du style purement musical, une autre particularité de cet opus est ce ressenti d'environnement chaleureux et convivial. Comment en êtes-vous arrivé à créer ce genre d'atmosphère ?

 

Je crois que lorsque vous avez quelque chose de véritable dans votre coeur et que ce vous chantez, dites ou faites, les gens ressentiront cette proximité avec vous. C'est ce qu'on appelle la « chaleur ». Je n'ai rien d'autre que moi-même à donner.

 

Vous avez agrémenté cet album d'interludes faits de petits chansons enfantines comme « Frower ». Pouvez-vous nous en dire plus sur celles-ci ?

Cet album est, je crois, mon premier et dernier pour des compositions pop. C'est un cadeau pour mes parents. Mon père et ma mère ont beaucoup chanté pour moi lorsque j'étais enfant. Ma mère fut assez maligne pour garder un enregistrement et j'ai voulu le préserver et c'est aussi une manière de leur dire merci pour m'avoir soutenu pendant toutes ces années pour ce que j'aimais faire.

Lorsque j'étais enfant je ne pouvais prononcé «Flower » donc quand j'ai chanté la chanson populaire « Singapura » (Singapour), je prononçais « Frowers » au lieu de « Flowers ».

 

Sur « Perfect Journey » vous avez fait des duos avec les artistes Didi Mudigdo et sonicbrat. Comment en êtes-vous venue à collaborer avec eux et de quelle façon leur univers musical a-t-il pu se rassembler avec le vôtre ?

 

C'est une merveilleuse question. J'aime les couleurs, les textures, les timbres et les mouvements. Ces différents artistes sont de chers amis pour moi, nous avons d'ailleurs collaboré auparavant en tant que partenaires musicaux. Ils me connaissent, ils connaissent ma personnalité musicale et la façon dont je travaille. Travailler avec eux c'est réussir deux choses à la fois. Il y a des étincelles avec les formes créatives qu'ils créént avec ma propre interprétation et la musique tout en construisant une amitié qui a pris le temps de grandir. C'est précieux

Avec Kangyang qui a joué la chanson thème «The Perfect Journey » à la guitare, nous nous connaissons depuis plus de 10 ans. Vous ne pouvez pas bluffer au niveau de l'alchimie. C'est une compréhension construite à travers de nombreuses collaborations et des expériences d'écriture de chansons. Avec sonicbrat, c'était plus surréaliste. Il est très sensible au niveau des textures qui ammènent des nuances dans ma voix et ce qui me permet d'être une enfant dans un état pur et sans prétention et puis aussi pour voler. Avec Didi, sa chaleur, sa maturité et sa compétence en tant que musicien, tout est montré dans «Same Old Stories », simple mais substantiel dans les arrangements avec la basse, le ukulele et l'harmonica.

Vous chantez aussi bien en Mandarin qu'en Anglais. Comment s'opère le choix de la langue pour une chanson ?

Les mélodies semblent connaître ce qui leur convient le mieux. Certaines chansons ne s’accommodent pas de l'Anglais dans la manière où elles sont nées du fait qu'elle ont beaucoup de mouvements dans leur mélodie. Dans ce genre de situation j'utilise généralement le mandarin en tant que meilleur choix. J'aimerai pouvoir parler le Français ! Cela serait un nouveau médium pour converger les formes de beauté !

Quel regard portez-vous sur la scène musicale singapourienne ainsi que sa position en Asie ?

Elle grimpe. Et je prie que cela continue ainsi. Je pense que les gens sont en train de s'ouvrir et d'échanger de plus en plus. Un pays et ses cultures artistiques pourront grandir si seulement il y a une véritable communauté et un partage. C'est ce qui est en train de se produire.

Si vous deviez choisir une de vos chansons quelle serait-elle ?

En ce moment ? Je pense que ce serait « One Again ». C'est celle qui est la moins commentée et je me demande pourquoi. Il y a une véritable maturité musicale qui ne crie pas pour prêter attention mais qui possède une tonalité rock, amoureuse et stoïque mais aussi de l'amertume.

Selon vous quel serait le voyage parfait (Perfect journey) ?

Comme disait un ami chaque voyage que vous faites avec cœur EST le voyage parfait.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite de votre parcours ?

Je prie que les arts et que l'industrie musicale partageront de la musique qui amènera plus de vie, d'espoir et de joie aux autres. En tant que musiciens nous avons une responsabilité sociale et nous avons l'opportunité de dire ce qui est important.

Pour conclure, avez-vous un message pour le public français ?

J'aime la richesse de votre culture et ses mystères et j'espère avoir la chance de comprendre vos histoires, cultures et rêves un jour. Je suis en train de travailler avec deux de mes groupes en ce moment. Un duo intitulé Polkadot + Moobeam fait de différentes langues, d'un ukulélén d'une piano et d'une basse
(www.polkadotandmoonbeam.com) et un guartet de Jazz : White Noise (facebook.com/purewhitenoise). Nous espérons que notre musique ammènera de nouvelles surprises au public français quand nous aurons la chance de faire un album ensemble. Pour le moment que vos vies soient bénies et faites de rires. Merci !


© Photo et vidéo : Juliet Pang
© Interview réalisée par E-mail - Kochipan (Juin 2012)


Un grand merci à Juliet Pang d'avoir accepté cette interview pour Kochipan ainsi que pour son accueil
Merci également à Bevlyn Khoo pour la belle évasion "Perfect Journey" ;)

Site officiel de Juliet Pang

Album "Perfect Journey" disponible sur CDBaby

Par Kochipan - Publié dans : Interviews - Communauté : L'univers de l'asie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés