Dimanche 7 mars 2010 7 07 /03 /Mars /2010 11:34

Reiko4D(2)

Tokyo évoque parfois l'ambiance des clubs et des boites de nuit, là où les dernières tendances électro peuvent prendre forme. Reiko-4D est une artiste qui officie justement dans cette catégorie. Japonaise, elle a néanmoins traversé les frontières de son pays pour se rendre dans une autre ville connu pour ce même type d'atmosphère : New York. Il s'ensuit une influence mutuelle de ces cultures pour le plaisir des amateurs de tendances sonores modernes. Reiko-4D a répondu aux questions de Kochipan pour mieux nous faire connaître son univers...



Comment avez vous commencé dans le monde musical et comment vous est venue l'idée de ce nom de scène : Reiko-4D ?

 

J'ai commencé à jouer à piano à l'âge de 5 ans et j'ai également étudié la musique classique. J'étais vraiment fascinée par la musique classique. Bien que j'aimais toujours en jouer, j'appréciais également de pouvoir composer ma propre musique. C'est que j'ai fait tout en grandissant.


J'ai pris pour nom Reiko-4D, le 4D signifiant 4ème dimension car je voulais exprimer quelque chose que l'on ne peut pas voir...quelque chose de plus spirituelle, une énergie universelle comme l'amour...Parfois je crois qu'il y a des choses qui sont sans doutes plus réelles que ce que nous voyons avec les 3 dimensions.

 

Vous avez été à New York aux Etats-Unis. Comment avez vous choisi cet endroit et qu'est ce que cela vous a apporté notamment pour votre musique ?

 

Quand j'étais au lycée, j'ai joué «La petite boutique des horreurs »(je jouais le rôle d'Audrey) and j'ai vraiment adoré cette expérience , je suis donc aller à New York pour étudier la comédie musicale. J'ai étudié le chant, la dance et aussi le théâtre. New York m'a vraiment fait grandir par uniquement en tant qu'artiste mais aussi en tant que personne. Ils m'ont enseigné que c'est une grande chose de pouvoir ressentir ce que l'on ressent et de l'exprimer par l'art. C'était comme une nouvelle approche pour moi surtout du fait de là d'où je venais. Parfois être silencieux c'était comme un modèle de beauté dans ma culture (au Japon). Cet esprit à New York m'a donc vraiment construit et m'a influencé pour ma musique jusqu'à présent. Pendant que j'étais à New York, j'ai rencontré Carlos Almar (un guitariste qui a notamment collaboré avec David Bowie) et il a eu une grande influence dans la composition de mes chansons.

 

Justement y'a-t-il d'autres artistes qui vous ont influencé auparavant ?

 

J'admire vraiment et j'ai été influencée par Madonna, spécialement en étant dans des clubs à New York. Elle est grandiose par seulement pour la Dance Music mais elle semble ne pas être effrayée de transcender les genres musicaux. Elle le fait si bien dans tous les disques pop qu'elle a pu réalisés. Il y a aussi Alicia Keys et Lady Gaga qui m'ont influencées. Elle ont créé un nouveau genre de musique avec le piano. En tant que compositrice de piano, je pense qu'elles ont leur propre style musical.

 

Reiko4D

 

Pour les gens qui vous découvriraient comment décrirtiez vous votre univers musical ?

 

Ma musique est très influencée par la musique classique, le théâtre et donc aussi par Carlos Almar. Mai aussi par le cultures japonaises et américaines. La chanson doit avoir une dynamique vocal que chacun veut entendre. Généralement je compose mes chansons au piano. Peu importe le genre musical. Je le construis ainsi, ce sera ma base sonore pour avoir une mélodie solide. Mon jeu scénique est très lié à mon expérience d'étude de comédie musicale. J'aime interagir avec les gens sur scène. Actuellement je collabore avec Dj Oni qui a vraiment un super son electro/Techno européen. Il a joué dans des clubs à Londres, en Espagne et à Tokyo. Je suis très contente de travailler avec lui pour amener une atmosphère d'espace et de sonorité universelle qui sont mes thèmes principaux. Je dois dire que ce fut une grande collaboration entre des clubs des New York et de Londres.

En dehors de cet univers musical, vous semblez beaucoup travailler aussi sur le visuel avec un look très coloré. Pour vous est ce une continuité de votre musique et quelle importance cela-t-il ?

La mode tient une grande place dans l'expression de ce que nous sommes et représente également un style de musique. En fait je voulais devenir une sorte d'ange robot autour d'un univers pour communiquer avec les gens à travers cette 4ème dimension que j'ai évoquée. C'est pourquoi je suis habillé comme ça. Pour moi la mode et la musique vont de pair en tant que travaille artistique.

Vous avez eu l'occasion de vous produire dans des clubs à Tokyo. Quel genre d'atmosphère y trouvez vous et quel contact avez vous avec le public ?

 

J'aime les clubs à Tokyo. Ils ont un grand style de musique mais aussi de mode. Je pense que le public est enthousiaste et perçoit ce que je fais comme de la musique étrangère mais dans le bon sens car je compose et je mixe avec des paroles en langue japonaise et anglaise. Je pense que cela peut être un nouveau style. Ils ont l'air d'aimer danser sur mes chansons et j'aime vraiment ça !

Votre premier opus « Fantasy » est sorti en ligne en décembre dernier. Pouvez vous nous en dire un peu plus sur celui-ci et qu'est ce que cela représente pour vous ? 

 

J'ai écris que cette « Fantasy » pouvait avoir un double sens...A la base une fantaisie c'est ton rêve, le monde que tu souhaites et je joue le rôle d'un Ange/Robot de la 4ème dimension qui aide et qui échange avec le monde.

Mais je pense que tu peux prendre aussi ce terme dans une optique plus connotée.

J'ai toujours voulu créer mon propre monde librement et ce monde peut devenir réel si tu y crois vraiment et je pense que c'est une chose merveilleuse. Comme lorsque tu es un enfant, ton imagination n'a pas de limite. Pourquoi ce ne serait pas la même chose dans le monde ? Et je pensais que ce serait super d'échanger ces sentiments avec les gens.

Vous avez collaboré avec des artistes comme Gaijin-a-gogo. Quel souvenir gardez vous de ces expériences et pensez vous renouveler ce type de collaboration ?

 

C'était vraiment une grande expérience de pouvoir collaborer avec Gaijin a Go Go. Ils sont vraiment marrants et j'ai vraiment passer de bons moments avec eux à New York durant des shows. C'était vraiment une expérience nouvelle pour moi de tourner autour de la musique et de la mode des années 60 et 70. Je suis toujours enthousiaste à l'idée de découvrir de nouvelles choses.

Quels sont vos souhaits pour la suite de votre carrière et pensez vous venir en France ?

 

Je vais finir mon album et je voudrais faire une tournée en Europe, particulièrement en France. Je souhaite aussi collaborer dans le milieu de la mode en ayant ma propre marque dans le futur.

 

©Photos - Reiko-4D

©Interview réalisée par E-mail - Kochipan (mars 2010)


Un grand merci à Reiko-4D pour sa gentillesse et pour nous avoir ouvert les portes de son univers

Un grand merci également à Ryo Nakano pour son aide et son accueil sur cette interview

 

Site offciel de Reiko-4D

 

Par Acerdim - Publié dans : Interviews - Communauté : L'univers de l'asie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés