Samedi 11 septembre 2010 6 11 /09 /Sep /2010 08:00
shonen Knife Si pour beaucoup de personnes la ville d'Osaka a des consonnances Rock c'est bien à Shonen Knife qu'elle le doit. Depuis bientôt 30 ans ce groupe met le feu non seulement au Japon mais également en Europe ou bien encore Etats-Unis, leur deuxième pays où elles sont actuellement en pleine tournée. La formation a connu de nombreux changement mais c'est toujours Naoko Yamano qui tient la barre de ce groupe de légende. Elle est accompagnée aujourd'hui dans l'aventure de Ritsuko Taneda et de Emi Morimoto. Le trio nous a fait l'honneur de répondre à nos questions...

 

Pouvez vous nous raconter les débuts de Shonen Knife et comment vous est venue l'idée du nom du groupe ?

 

Naoko : C'était il y a peu près 30 ans, à la fin de l'année 1981, je m'ennuyais de la vie quotidienne et je voulais démarrer quelque chose d'intéressant. Ce fut un groupe de rock. "Shonen Knife" est une vieille marque de couteau. "Shonen" signifie garçon en Japonais. Le mot "Garçon" est mignon tandis que le mot "Knife" (couteau) retranscrit un sensation dangereuse. Quand les côtés mignons et dangereux sont mis ensemble, c'est un peu comme nous. J'ai donc choisi ce nom.

 

Shonen Knife a connu beaucoup de changement avec parfois des histoires tragiques. Comment avez vous réussi à gérer ces évolutions et que reste-t-il du groupe d'origine ?

 

Naoko: L'important est d'être frais et naturel. Musicalement, je me suis un peu améliorée mais l'esprit de base du rock est toujours le même.

 

Emi Morimoto vous avez rejoint le groupe en mai dernier. Comment avez vous intégré la formation et quelles furent vos appréhensions avant cette nouvelle expérience ?

 

Emi : Je veux apprécier mon rôle en tant que batteur au sein de Shonen Knife. Cela m'aidera à intégrer le groupe. Je suis beaucoup plus excitée que ce que j'appréhendais.

 

Vous venez d'Osaka. Quelle est la particularité musicale de cette région ?

 

Naoko : Nous avons une scène musicale underground à Osaka. La scène Jpop vient seulement de Tokyo tandis que notre scène est Rock et libre.

 

Vous êtes venus l'année dernière en France pour faire un concert à Paris. Quel est votre regard sur cette expérience et pensez vous venir à nouveau ?

 

Naoko : Je veux vraiment revenir en France et faire des concerts à nouveau. Nous avons pu avoir un bon public. Le club où nous avons joué l'année dernière n'avait qu'une seule personne pour le son, pour prendre les tickets et qui était barman lorsque nous avons réglé la sonorité pour notre concert. C'était incroyable. Normalement plus de barmen devaient venir durant notre concert mais quand nous avons commencé il n'y a avait qu'une seule personne. En tout cas ce fut une expérience intéressante.

 

Au mois de mai vous avez été choisi par Matt Groening (créateur entre autres des Simpson) pour jouer au festival "All tomorow's parties". Quel souvenir en gardez vous et à la base appréciez vous son univers artistique ?

 

Naoko : J'ai eu son autographe et une de ses illustrations sur mon pass backastage. C'est devenu mon trésor. Il est tellement gentil. Le groupe Raincoast a joué là également. J'étais heureuse d'avoir pu parler avec eux car je suis une grand fan de ce groupe. Il nous ont invité en première partie de leur concert à Osaka au Japon en juin. Le spectacle fut fantastique.

 

Cet été vous avez joué pour la première fois en Chine continentale (Pékin, Shanghai) et à Taïwan (Taipei). Quel fut votre contact avec le public chinois et pouvez nous en dire plus sur ces concerts ?

 

Naoko : Je parlais en Anglais avec notre public. La plupart des gens me comprenait. A Pékin, le spectacle fut remplis et le public chinois pratiquait le mosh (sorte de pogo) et plongeait. Ils semblaient beaucoup apprécier notre show. A Shanghai, nous avons pu avoir aussi un grand nombre de personnes. J'ai vu beaucoup de gens de pays occidentaux dans le club où nous avons joué. Le nombre fut supérieur à 50%. Ce fut intéressant. A Taipei, la plupart du public était des taiwanais. A Taïwan, pas seulement le rock mais également la Jpop est populaire. L'environnement musical de TaPiwan est similaire à celui du Japon.

 

L'histoire de Shonen Knife semble être liée à celle du rock américain notamment avec les Ramones pour lesquels vous avez rendu hommage (avec la chanson "Ramones forever") mais aussi avec les contacts que vous avez eu avec le leader de Nirvana : Kurt Cobain. Quels furent vos premiers contacts avec ces artists et de quelle façon ont-ils influencé l'histoire de Shonen Knife ?

 

Naoko : J'étais une grande fan des Ramones lorsque j'étais adolescente. Notre agent au Japon nous a laissé faire les premières parties pour leur tournée d'adieu au Japon. Ce fut à la fin des années 90. Après le spectacle, nous sommes allés au "Hard Rock Café" d'Osaka tous ensemble et nous avons commencé par vraiment nous connaître les uns les autres. Aux Etats-Unis nous avons de nombreuses occasions de nous voir ensuite. En novembre 1991, Kurt a demandé à Shonen Knife d'être leur première partie pour leur tournée britanique. Ce fut son premier contact.

 

Vous êtes en pleine tournée américaine. Qu'en attendez vous et pensez vous jouer avec Atsuko (NDR : Soeur de Naoko et membre d'origine de Shonen Knife qui a quitté le groupe) comment vous l'avez fait précédemment ?

 

Naoko : Je suis dans l'attente de pouvoir voir nos fans américans. Atsuko a rejoint notre tournée en 2009 en tant qu'invitée.Elle a chanté une chanson pour le rappel. Pour cette tournée, elle viendra seulement pour notre concert à Los Angeles. Il n'y a pas d'autres plans pour le moment pour qu'elle joue avec nous. J'aimerai préparer quelques surprises pour nos fans si je peux.

 

Vous avez commencé votre aventure musicale au début des années 80. Quel est votre regard sur l'évolution de l'industrie musicale et quels sont les artistes d'aujourd'hui que vous appréciez ?

 

Naoko : C'est devenu facile d'avoir de la musique avec internet. Cela a des bons et mauvais côtés. Les concerts lives sont devenus plus importants pour les groupes. J'aime Big Elf, The Answer, Coheed and Cambria et bien d'autres artistes. J'aime principalement écouter du hard rock anglais des années 70 et du rock américain de cette même décennie. Je n'écoute finament pas beaucoup d'artistes actuels.

 

Si vous deviez choisir un album et une chanson de Shonen Knife quels seraient-ils ?

 

Naoko : Je choisirai "Pretty Little Baka Guy" et "Pyramid Power". Mon esprit change beaucoup. Je choisirai sans doute un autre album et une autre chanson demain.

 

En 2011, Shonen Knife fêtera son 30ème anniversaire. Que pouvons nous souhaiter au groupe et avez vous un message pour le public français ?

 

Naoko : Nous souhaitons sortir un album pour notre 30ème anniversaire l'année prochaine. J'aimerai aller en France car les gens sont gentils et la cuisine est vraiment délicieuse. J'espère vous voir bientôt ! Je vous aime !!!

 

 

© Photo : Shonen Knife

© Interview réalisée par E-mail - Kochipan (Septembre 2010)


Un très grand merci à Shonen Knife d'avoir accepté cette interview.
Merci également à Atsushi Shibata pour sa précieuse collaboration et sans qui cette interview n'aurait jamais vu le jour

 

Site officiel de Shonen Knife

 

Albums de Shonen Knife disponibles sur Itunes

 

Par Kochipan - Publié dans : Interviews - Communauté : ASIA
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés