Mardi 28 août 2012 2 28 /08 /Août /2012 08:00
masuda.jpg

Titre : Mon voisin Masuda

Titre original : Tonari no seki no Masuda-Kun

Auteur & Illustratrice : Miho Takeda

Origine : Japon

Date de publication au Japon : 1991

Date de publication en France : Août 2012

Editeur japonais : Poplar Publishing

Editeur français : nobi nobi !

Traduction : Fédoua Lamodière

 

Résumé : Aujourd’hui, la petite Miho n’a pas envie d’aller à l’école et cherche tous les prétextes imaginables pour rester au fond de son lit. Pour quelle raison est-elle si réticente ? Parce que dans sa classe, elle est assise à côté d’un horrible monstre vert à l’air malicieux : Masuda, qui la martyrise et se moque d’elle toute la journée. Il trace une ligne à ne pas dépasser entre leurs deux bureaux. Il rapporte à la maîtresse quand elle compte sur ses doigts en cours de mathématiques ou ne finit pas ses carottes à la cantine.
Bref, ce maudit Masuda fait de sa vie scolaire un enfer ! Mais ce vilain garnement est-il vraiment aussi méchant qu’il en a l’air ? (officiel)

 

Note : Miho Takeda est originaire de Tokyo. "Mon voisin Masuda" est son premier album à sortir en France. Il a obtenu le Prix national du livre d'images et Le Prix culturel des éditions Kodansha. Ce récit est en parti autobiographique.

 

Critique : En France on avait déjà eu un sympathique et adorable voisin du nom de Totoro mais Masuda est l'anti-thèse de la créature de Miyazaki : méchant, moqueur et délateur, il n'a rien pour lui pas même son physique monstrueusement espiègle pour le plus grand malheur de sa camarade de classe Miho. Le récit rythme bien cette angoisse qui pèse de plus en plus sur le coeur de notre jeune amie. Décrivant chaque situation scolaire que vit notre protagoniste, Miho Takeda tente avec succès d'entrapercevoir l'enfer que peut être le quotidien d'une jeune élève face à un camarade de classe odieux et terrorisant. Il s'agit également de démontrer qu'en vainquant ses peurs, la perception de la réalité n'est plus la même.
Le trait faussement enfantin de l'illustratrice donne à la fois une belle vivacité au personnage et permet d'adoucir, pour les plus jeunes, la thématique proposé ici. La représentation de Masuda est d'ailleurs astucieuse jusque dans la dernière page avec cette personnification de la peur sous les traits d'un mini-Godzilla grotestque. Les couleurs vives utilisées donnent même parfois l'impression que les traits bougent sous notre regard.
Les plus jeunes lecteurs apprécieront cet album à mi-chemin entre la bande dessinée et la littérture jeunesse. Prenant le risque d'aborder une problématique difficile, l'auteur arrive à transformer le propos en un récit optimiste teinté d'humour. Miho Takeda sait parler aux enfants avec talent !

Par Kochipan - Publié dans : Littérature Jeunesse - Communauté : ASIA
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Cinéma Chinois

festivalchine

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés