Samedi 28 janvier 2012 6 28 /01 /Jan /2012 14:00
Chaiko.jpg C'est lors d'un Salon du Livre à Paris que s'est faite la rencontre avec Chaiko. Un artiste chinois dont la gentillesse n'a d'égale que son talent. Le public français a pu faire la découverte de son univers avec notamment la somptueuse "Fille de Shanghai". Aujourd'hui il revient sur Kochipan pour la spéciale 200 !

 

Que s'est-il passé pour vous depuis votre première interview sur Kochipan en juin 2009 ?


Mon mariage fut l'événement le plus important après 2009...La joie est déjà venue à moi.

Avez-vous des contacts particuliers avec le public français et quelle image avez-vous de la France ?

J'ai eu il n'y a pas longtemps des nouvelles d'une amie qui fut ma première lectrice pour mes lvres. Elle a eu une histoire d'amour très compliquée ce qui m'a inspiré. Elle a maintenant des projets pour cela, cela serait un cadeau spécial pour elle de célébrer ce nouveau mariage.

 

Quel regard portez-vous sur la situation actuelle dans le domaine de l'animation et de la bande dessinée en Chine et plus généralement en Asie ?

En tant que que réalisateur et en tant qu'artiste de bande dessinée je suis très triste sur la situation en Chine. Nous avons un marché très fort dans le monde mais nous avons tellement de pirates ici. Personne n'a de possibilité de contrôler cette affreuse situation même si nous savons tous que c'est le boulot du gouvernement mais ils ne le font jamais de la bonne façon. C'est tellement triste pour tous les artistes vivant en Chine, j'ai essayé de discuter avec les autorités concernant cette situation mais j'étais très en colère contre eux car ils me mettent plus de problèmes. Même s'ils ne travaillent jamais pour les gens qui ont besoin d'aide, leur véritable travail c'est de rester dans un bureau et de parler...

Sur le marché de la bande dessinée en Chine, nous avons perdu de plus en plus de libraires dans le pays, même si les livres sont toujours là c'est toujours très dur de trouver de bons livres dans les boutiques. Il y a beaucoup de problèmes avec les maisons d'édition en Chine car la plupart de ces éditeurs appartiennent au gouvernement, ils contrôlent toute possibilité de publication. Si je veux publier un livre, je devrai payer beaucoup d'argent en premier lieu et je devrai le vendre par moi-même également, cela signifie que tous les artistes doivent devenir des hommes d'affaires. Cela semble marrant mais c'est vraiment affreux. Je veux juste dire que nous avons tous besoin de culture et de divertissement mais on ne peut l'avoir.

On sait tous que l'animation et les mangas japonais sont les plus vendeurs dans le marché asiatique. Il y a beaucoup de produits pirates sur les sites chinois et il y a un véritable marché sur internet. Beaucoup d'internautes aiment ça.

Si vous pouviez transmettre un message à un artiste précédemment interviewé sur Kochipan qu'aimeriez-vous lui dire ?

Gardez ce que vous aimez !

 

Quel aura été votre souvenir le plus mémorable de 2011 ?

Mon mariage fut mon souvenir le plus mémorable cette année, avoir ainsi une nouvelle famille avec mon épouse.

Si vous pouviez faire un voeu pour 2012 quel serait-il ?

Mon nouveau livre sera publié en 2012, je souhaite qu'il puisse avoir un franc succès en France. Cela devrait être le meilleur que j'ai publié jusqu'à présent.

© Photo : Chaiko
© Interview réalisée par E-mail - Kochipan (Janvier 2012)


Un grand merci à Chaiko pour avoir accepté de nouveau une interview pour Kochipan et aussi pour son amitié

 

Site officiel de Chaiko

Par Kochipan - Publié dans : Interviews - Communauté : L'univers de l'asie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Asian Sounds

asiansounds

Kochipan Advertise

Kochipan advertise

Plumes

plume-copie-1.jpg

Partenaires

social

 

generikids.jpg

 

logo-mata-2.gif

 

hongfei

logo-nobinobi

WildSide-logo

vivrelejapon

200-40 ziyi

Présentation

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés